Après avoir lu notre article “Introduction à a la culture hydroponique“. Je vous propose de parler résultats et comment obtenir de meilleurs rendements, ainsi que de meilleures saveurs pour nos plantes. Après tout, n’est-ce pas pour cela que nous les cultivons ? Mais souvent, nous pouvons négliger certains aspects de base qui affectent la croissance de nos plantes, ainsi que la qualité de ce qu’elles produisent. Voici quelques éléments à prendre en compte lorsque vous voulez tirer le meilleur parti de vos cultures.

culture de pastèques en hydroponie

Il existe une large gamme d’engrais pour la culture hydroponique, les industriels ont même mis au point des schémas de culture véritable calendrier d’engraissage pour leurs gammes de produits. En tant que cultivateurs, nous voulons naturellement le meilleur pour nos plantes, mais cela peut parfois faire plus de mal que de bien. La plupart du temps, les indications de dosage fournies par les fabricants sont des recommandations, il faut faire attention à l’ajout de produit ne figurant pas dans votre schéma de culture. En effet, il est très difficile de savoir si tel additif ou tel stimulant est compatible avec votre gamme d’engrais. De plus, l’environnement de croissance lui-même affecte l’assimilation des nutriments par vos plantes, la température ainsi que le Ph de votre eau sont des paramètres importants pour vos cultures plus encore en hydroponie.

Le pH (pondus Hydrogenii) est la mesure du taux d’acidité de votre solution, de  0 à 7 il est dit acide et de 7 à 14 il est dit alcalin. Son taux a un impact important sur l’assimilation des nutriments, chaque élément de votre soupe nutritive possède une plage idéale pour être absorbé par vos plantes.

Les cultivateurs se réfèrent souvent à une valeur nutritive en EC (conductivité électrique), on utilise un testeur EC qui nous permet de mesurer la capacité de l’eau à transporter l’électricité. Une eau distillée présente un EC a 0 a l’inverse l’eau minéral possède un EC très élevé. Dans la plupart des cas, il est rare que l’EC de la solution nutritive soit supérieure à 2. Le testeur d’électro conductivité nous permet de quantifier les minéraux dans l’eau, le meilleur moyen de mesurer la valeur de votre solution nutritive.

La bonne solution est de simplement suivre le tableau d’engraissage fourni avec votre gamme d’engrais. Assembler votre propre schéma de culture à l’aide de produits de différentes marques peut être une entreprise plutôt hasardeuse. Les plantes sur-fertilisées sont beaucoup plus susceptibles d’être affectées par les maladies et les insectes, elles ont généralement moins d’odeur et de saveur. En plus de garder un œil sur la qualité de la solution nutritive, rincer le substrat avec de l’eau ordinaire empêche les nutriments de s’y accumuler et de causer des problèmes.

Il n’existe pas de recette miraculeuse, choisissez avec soin, en fonction de votre environnement, du niveau de vos connaissances et compétences. N’hésitez pas à demander conseil auprès de professionnels. Pour les plus aguerris, sang séché, poudre de corne, purin d’ortie, marc de café et bien d’autres seront vos alliées pour confectionner votre soupe nutritive.

Réguler la température ambiante

Pour la culture en intérieur, il est nécessaire d’utiliser un éclairage artificiel, il existe une grande variété d’éclairage disponibles. Les lampes à décharge à haute intensité (HID), les diodes électroluminescentes (LED) et les ampoules fluorescentes compact (CFL), sont les plus largement utilisées. Plus la puissance de l’ampoule est grande, plus il y a de lumière et, de manière générale, meilleure sera la croissance ainsi que la production. Cependant, ces lumières génèrent de la chaleur.

Les systèmes d’éclairage HID produisent beaucoup de chaleur, cette chaleur doit être correctement gérée de manière à maintenir en permanence des températures optimales. Les environnements trop chauds et stresseront les plantes, et les plantes stressées sont susceptibles de développer toutes sortes de carences et de maladies, ce qui entraînera automatiquement une perte de rendement en autre. Elles produiront mieux et auront une meilleure qualité lorsque les températures ne dépassent pas 30° au sommet de la plante (le plus proche de la lumière et donc de la source de chaleur).

Pour la plupart des plantes, les températures supérieures à 35° ont tendance à entraîner une mauvaise qualité des cultures. Les températures élevées font travailler les plantes à des taux métaboliques dangereux. Cela accélère tous les processus biologiques des plantes. Tout comme une personne qui court, son corps est plus stressé et aura des besoins énergétiques beaucoup plus importants, comparé à une simple marche. Les plantes font de même et ne grandissent pas bien sous de forte température. Ensuite, si même un seul paramètre important fait défaut, cela pourrait entraîner des dommages irréversibles. 

Même si cela signifie utiliser des lampes moins puissantes pour vos plantes, maintenir des températures idéales réduira le niveau de stress des plantes. De nombreuses solutions sont à votre disposition pour réguler au mieux la température de l’air, extracteur, ventilateur, réflecteur CoolTube…

Température de la zone racinaire

En plus du couvert végétal, qui favorise naturellement des températures plus fraîches, faites attention à la température de la solution nutritive et de la zone racinaire. La température des racines peut être un paramètre inconnu qui affecte grandement le développement de vos cultures. Les températures élevées et basses dans cette zone stressent vos plantes.

La température optimale de la solution nutritive se situe entre 20° et 22°, les racines de vos plantes seront également dans cette plage. Les températures trop basses dans la zone racinaire diminuent fortement la capacité d’assimilation des nutriments ce qui affecte la croissance et la santé de vos plantes. Les températures élevées provoquent un stress thermique. Pensez-y comme une randonnée dans le désert par une journée chaude et être autorisé à boire toute l’eau que vous voulez, sauf que tout ce que vous avez à boire est de l’eau chaude. Imaginez à quel point ce serait rafraîchissant.

culture du papyrus hydro
Vous l’aurez bien compris avec la culture hydroponique le bien être des racines est un facteur déterminant pour la croissance et développement rapide de vos plantes. Il peut être nécessaire d’équiper vos cultures de chauffage en hiver pendant les phases de nuit et de bien ventiler en été avec de l’air frais. 

Répartissez la lumière uniformément

Utilisez un réflecteur de haute qualité afin de maximiser l’efficacité de vos lampes. Des réflecteurs de bonne manufacture répartissent la lumière plus uniformément et vous offriront une meilleure couverture lumineuse. Le faisceau de lumière est important lorsque vous cultivez en intérieur, vous ne voulez pas qu’une plante monopolise toute la lumière et que les autres souffrent d’un manque d’éclairage. Recherchez des réflecteurs avec des graphiques illustrant la répartition de la lumière et choisissez un réflecteur conçu pour les ampoules que vous utilisez. Dans certains cas où il y a une grande surface à couvrir, il peut être préférable d’utiliser des ampoules moins puissantes et espacées uniformément.

Détail du spectre lumineux

Si vous avez des inquiétudes sur la quantité de lumière que reçoivent vos plantes, il peut être intéressant d’investir dans un photomètre.

Apprenez à connaître vos plantes

Faites attention à vos plantes, si vos plantes ne sont pas prêtes pour la prochaine phase de croissance, vous devriez attendre qu’elles le soient. Les recommandations des fabricants sont un bon début, mais les plantes ne savent pas qu’elles sont censées pousser selon un tableau. Ce n’est pas parce qu’un tableau indique qu’à 3 semaines vous devez changer les nutriments de végétatif à croissance, que vos plantes sont forcément prêtes.

Déterminer le moment où vos cultures sont prêtes pour la prochaine phase de croissance n’est pas forcément aisé. L’augmentation du dosage de votre solution nutritive, peut nécessiter quelques essais pour réussir. Surtout s’il s’agit d’une variété avec laquelle vous n’êtes pas familier.

Certaines plantes poussent beaucoup plus une fois que la floraison a commencé, et d’autres ralentissent ou arrêtent de pousser après avoir commencé à fleurir. Ainsi, savoir quand induire la floraison sera un facteur déterminant. Si vous avez un doute avec une plante en particulier, faites des recherches et demandez aux personnes qui les ont déjà cultivées quels sont les avantages et les inconvénients de leur culture. Même si leur mode de culture est différent du vôtre. Les plantes cultivées en hydroponie se développeront à un rythme plus rapide que les plantes cultivées en terre, mais poussent toujours de la même manière. Il est important de connaître vos plantes pour en tirer le meilleur parti.

Expérimenter avec vos plantes

Parfois, lorsque nous essayons d’améliorer notre culture ou de résoudre un problème, nous essayons d’en faire trop à la fois. C’est bien d’expérimenter, mais ce n’est pas très utile si vous ne pouvez pas évaluer avec précision les résultats. Veillez à ne pas essayer plus d’une variable à la fois et laissez suffisamment de temps pour voir un changement avant d’en tirer des conclusions à ce sujet. Si vous remplacez votre système d’éclairage et que vous introduisez un nouvel élément dans votre solution nutritive à peu près au même moment, vous ne saurez pas quel paramètre est dû à l’évolution de vos cultures. Commencez avec une méthode éprouvée et expérimentez une variable à la fois.

Fait avec Amour!

Vos plantes ont besoin d’amour et d’attention, probablement plus que nous. Elles ne peuvent pas communiquer, elles ne peuvent pas nous dire quand elles souffrent de maladie ou sont stressées par l’environnement, elles restent là sur place en silence. Cependant, si vous passez suffisamment de temps à observer, vous pourrez décrypter son langage et mieux comprendre ses besoins. Avec le temps, vous remarquerez les signes de stress, vos plantes sont vivantes avec des émotions, traité les avec respect et vous en obtiendrez le meilleur.

La plupart des gens jardinent parce qu’ils aiment le faire et ont une passion pour les cultures particulières. Si s’occuper de votre jardin devient une corvée et que vous  n’êtes pas suffisamment assidu, vos plantes le sauront. Si vous avez juste besoin de plus de temps pour faire autre chose, faites appel à un ami de confiance pour vous épauler. Cela vous permettra de vous libérer pendant un certain temps, et les cultures ne seront pas négligées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *