Vous avez pris la décision de commencer votre potager ! Oui, mais… où vais-je le mettre ? Quel type de surface doit-il avoir ? Le sol de ma propriété est-il approprié ? Quand dois-je commencer ? Faut-il labourer ? Quels légumes dois-je faire pousser ? Avant même de commencer, vous devez résoudre une énigme ! Ne vous inquiétez pas, voici quelques conseils pour vous lancer dans l’aventure du jardinage.

Quel est le meilleur moment pour commencer un jardin potager ?

Un potager commence généralement au printemps, qui est aussi la saison des semis et de la plantation d’une grande partie des légumes et des baies. Pour les cultures d’été, la grande majorité des semis et des plantations ont lieu en mai. Toutefois, la planification de l’emplacement peut être anticipée ; nous y reviendrons plus tard.

Lorsque l’on débute, il est normal de vouloir semer ou planter au mauvais moment, soit trop tôt, soit trop tard. Chaque légume a cependant ses propres exigences climatiques. Les graines semées trop tôt ne germent pas ou mal, et elles subissent la concurrence des “mauvaises herbes”, qui sont très actives au printemps. En outre, si des plantes résistantes au gel, comme les tomates, sont plantées trop tôt, la plante peut végéter ou mourir à la suite d’une exposition à un froid trop intense.

Il est donc essentiel de rechercher le meilleur moment pour semer et planter les légumes que vous souhaitez cultiver. Vous pouvez semer et planter plusieurs légumes au cours de l’année, alors ne vous inquiétez pas. Par conséquent, je vous recommande de vous référer à notre calendrier de semis à la fin de ce billet.

Quelle est sa taille ?

Il est préférable de commencer petit lorsque l’on débute un potager sans connaissance du terrain ou sans savoir comment utiliser le matériel ! Si vous pensez avoir peu de temps, je vous recommande de commencer par une surface de 10 m2 maximum, puis de l’agrandir en fonction de vos résultats l’année suivante. Il est souvent plus motivant de bien s’occuper de cette surface limitée et de quelques plants de légumes, ainsi que de leur entretien et de tout le travail (semis, plantation, mais aussi désherbage pour désherber, arrosage…) que de ne pas réussir à entretenir une grande parcelle.

Si cultiver ses propres légumes devient un hobby ou une nécessité à long terme, sachez qu’un potager bien géré de 300 m2 (plus 200 m2 de verger) fournit largement assez de petits fruits et légumes pour une famille de quatre personnes, bocaux et conserves compris !

Préparer le terrain

légumes du potager

Enfin, le processus concret commence : la préparation du terrain. Pour créer un potager, il faut généralement planter un champ inutilisé (lire : nettoyer une friche), ce qui implique de défricher et de creuser. La situation idéale est de pouvoir faucher à ras (une débroussailleuse sera utile !). Pendant l’été, puis à nouveau en octobre, passé le motoculteur sur la motte d’herbe pour la ” fendre “. Pour les petites surfaces, il suffit de travailler le champ avec une grelinette, en enlevant racines et pierres à la main.

Recouvrez le tout de bâches d’ensilage, de cartons et de paillis. Découvrez votre terrain au début du printemps. Elle pourra être cultivée après un dernier passage de grelinette. (Voir “Préparer le sol avant de semer ou de planter” pour plus d’informations).

Des idées pour un potager en croissance

Vous n’avez pas autant d’espace de jardin, ou vous ne voulez pas entretenir un si grand potager. Allez-y petit à petit. Commencez par un jardin de 1 m sur 2 m pour vous faire la main. En apprivoisant chaque étape de la conception, de l’aménagement et de l’entretien d’un potager, vous pourrez apprendre à suivre le rythme des cultures.

L’année suivante, vous pouvez installer un autre rectangle de la même taille, soit à côté du premier, soit à un autre endroit de votre cour. Et ainsi de suite, jusqu’à ce que vous ayez un total de seize zones différentes qui totalisent les 32 mètres carrés souhaités. Planifiez ces jardins autour de différents thèmes tels que le traditionnel, le multiculturel, l’ancestral, l’herboristerie, etc. et incluez des fleurs comestibles ! Ces différents espaces potagers dynamiseront votre jardin tout en étant aussi agréables pour les yeux que pour l’estomac.